Les maux de tête seront un motif de consultation courant aux urgences. Cependant lorsqu’on est enceinte à 4 semaines de grossesse, on s’inquiétera vite de la gravité de ce signe clinique. Les céphalées chez la femme enceinte seront à prendre au sérieux. Dans un premier temps, nous allons aborder les maladies liées aux maux de tête à 4 semaines de grossesse, dans un deuxième temps nous vous expliquerons si il y a un risque pour le bébé et pour terminer ce que vous devriez faire dans le cadre d’un mal de tête à 4 semaines de grossesse.

-Maux-de-tetea-4-semaines-de-grossesse

Quelles seront les causes de céphalées à 4 semaines de grossesse?

Les maux de tête sont des céphalées en langage médical. Nous rappellerons qu’il y a deux catégories de maux de tête, les céphalées primaires et les céphalées secondaires . Les maux de tête primaires comprennent la migraine et les céphalées de tension. Les céphalées secondaires vont être d’origine organique.

Hypertension et céphalée à 4 semaines de grossesse

La pathologie à exclure sera la prééclampsie . Ce diagnostic survient surtout après 20 semaines d’aménorrhée. Les céphalées vont être pulsatiles. Les nausées à 4 semaines de grossesse et parfois même des vomissements vont être associés à la prééclampsie. Vous pourrez avoir des gênes visuelles et une baisse de la vigilance. Une hypertension artérielle à 4 semaines de grossesse peut s’accompagner d’acouphènes. Pensez à vérifier votre tension artérielle. Le diagnostic de prééclampsie implique une consultation aux urgences, car cela peut avoir des impacts sur le développement de l’enfant et être dangereux pour vous-même.

Maux de tête et symptômes neurologiques à 4 semaines de grossesse

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) peuvent exister pendant la grossesse, habituellement au 3ème trimestre. Les signes cliniques vont être une perte de sensibilité d’un hémicorps, ou d’un membre ou une perte de langage,….

La thrombose veineuse cérébrale va être une veine bouchée dans le crâne. Les signes cliniques vont être proches d’un AVC. La grossesse réduit la fluidité du sang et donc favorise une phlébite cérébrale. Les maux de tête seront assez violents cependant progressifs et existeront avant les signes cliniques neurologiques. L’AVC de la femme enceinte reste rare.

Mal de tête horrible à 4 semaines de grossesse

Si vous avez des céphalées insupportables, qui persistent pendant quelques semaines, il est possible que vous ayez une syndrome de vasoconstriction réversible cérébrale. C’est rare pendant la grossesse et survient habituellement au cours du 3ème trimestre.

Mal de tête le matin et d’évolution croissante

Pendant la grossesse, il se peut que vous ayez une hypertension intracranienne idiopathique, c’est à dire sans raison particulière. Le mal de tête sera d’évolution progressive, au réveil ou fin de nuit. Ces céphalées peuvent être majorées par les efforts de toux ou les poussées (selles). Il peut exister des envies de vomir et des gênes visuelles (vision double) et auditives (bourdonnements). Cette hypertension survient chez les jeunes femmes en surpoids.

Mal de tête brutal et vomissements importants

Ce mal de tête brutal, accompagné de envies de vomir et d’une gêne à la lumière ou au bruit, pourrait être le signe d’une hémorragie au niveau de l’enveloppe du cerveau. Cette pathologie va être l’hémorragie sous-arachnoïdienne.

Mal de tête et bourdonnements des oreilles à 4 semaines de grossesse

Le mal de tête, qui va être accompagné de bourdonnements des oreilles, va être le signe d’une maladie au niveau de l’oreille ou au niveau des voies aériennes supérieures. Une sinusite, un nez bouché par un rhume ou une pharyngite peut provoquer des douleurs à l’oreille. Une otite peut donner des acouphènes.

Céphalées et syndrome grippal

Les infections liées à des virus peuvent occasionner des signes cliniques comme des courbatures musculaires, des frissons, une fatigue . La grippe reprend ces signes cliniques mais ressenti de façon plus importante.

Quand consulter en cas de maux de tête à 4 semaines de grossesse?

Vous êtes enceinte à 4 semaines de grossesse et vous avez des maux de tête. Vous ne savez pas, malgré les diagnostics précédemment cités, si vous devriez allez consulter. Ci-dessous les signes cliniques qui devront obligatoirement vous alarmer pendant votre grossesse. Quoi qu’il advienne, si un symptôme vous angoisse, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

  • Fièvre > 38, 5°C
  • Augmentation de la tension artérielle
  • Maux de tête quotidiens sans explication
  • Apparition de problèmes neurologiques (motricité, sensiblité) ou de la parole
  • Diminution des mouvements du bébé
  • Vomissements importants
  • Pertes de sang à 4 semaines de grossesse

Quelles sont les solutions en cas de céphalées à 4 semaines de grossesse?

Quels vont être les traitements possibles contre les maux de tête à 4 semaines de grossesse?

Le traitement contre le mal de tête à 4 semaines de grossesse sera le paracétamol comme le Doliprane ou l’Efferalgan.

Les anti-inflammatoires tels que l’Advil ou l’ibuprofène seront déconseillés en début de grossesse et interdit à partir de 6 mois de grossesse (24 SA).

Quels sont les méthodes naturelles contre les maux de tête à 4 semaines de grossesse?

Si vous avez bien éliminé les risques liés aux maux de tête, dans ce cas vous pourrez essayer de soulager vos douleurs par des méthodes douces. C’est important de bien vous reposer, de correctement vous hydrater et pratiquer du sport de manière à minimiser vos maux de tête. Selon les recommandations une bonne hygiène de vie permet de diminuer tous les symptômes désagréables de la grossesse.

Dans l’éventualité où vous avez d’autres questionnements sur votre grossesse, nous vous conseillons de parcourir notre Catégorie : à 4 semaines de grossesse.