Assez courante, mais méconnue, la déviation de la cloison nasale est une affection du nez. La cloison nasale n’est, certes, jamais totalement droite, mais lorsque la déviation devient trop importante, il faut des soins cliniques. Découvrez ici ce qu’est une déviation de cloison nasale, ses conséquences et les traitements pour la corriger.

Les origines possibles

La cloison du nez ou septum nasal est la paroi verticale qui sépare les deux narines à l’intérieur. Idéalement, cette paroi est censée être complètement rectiligne. Cependant, la nature ayant sa part de curiosité, il s’avère qu’un peu plus de 80 % de la population mondiale aurait un septum dévié.

Lorsqu’elle est assez importante, cette déformation peut exiger du patient qu’il fasse refaire son nez, car elle peut être gênante du point de vue esthétique. La déformation à la base de la déviation de la paroi peut aussi bien être de naissance qu’être acquise après un choc.

Dans le premier cas (qui est le plus récurrent), la déviation est un mal congénital qui se développe pendant la grossesse de la mère. Dans le second cas, la déformation peut survenir à n’importe quel moment de la vie, à la suite d’un accident où le patient a reçu un coup au nez.

Les répercussions sur la vie courante

Avoir une cloison un peu trop déviée peut agir de façon négative sur l’état de santé d’un individu. Les symptômes les plus observés sont :

  • un défaut d’évacuation des sécrétions nasales ;
  • une infection des sinus qui entraîne souvent le développement de la sinusite ;
  • des saignements et écoulements de fluides nasaux récurrents ;
  • une apnée du sommeil et d’autres troubles nocturnes comme le ronflement ;
  • et des difficultés respiratoires accompagnées de céphalées.

À tous ces maux s’ajoute la prolifération de bactéries dans les narines qui peut engendrer des infections respiratoires comme la pharyngite ou la laryngite.

Les solutions pour y remédier

De façon générale, le médecin prescrit des antibiotiques pour soulager le patient des symptômes de sa malformation. Le traitement vise principalement les maux respiratoires et est constitué de médicaments antihistaminiques et de sprays nasaux. 

Lorsque le cas est extrême et crée des problèmes de santé d’une grande gravité, une opération chirurgicale est nécessaire. Les deux interventions les plus pratiquées dans ces conditions sont la septoplastie et la rhinoseptoplastie qui ont pour but de remodeler la paroi.