Le manque de confiance et d’estime en soi touche de nombreuses personnes. Généralement, ces dernières sont bloquées dans certains aspects de leur vie. Pour remédier à ceci, il est possible de recourir à l’hypnose. C’est une pratique large et complexe qui atteint efficacement le subconscient. Elle affiche une bonne efficacité pour surmonter des troubles de confiance en soi. Quel est l’impact de l’hypnose dans le développement de la confiance et de l’estime en soi ?

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Le terme hypnose est dérivé du mot grec « hypnoein » signifiant endormir. Il désigne les états modifiés de conscience et la pratique de techniques thérapeutiques. En réalité, c’est un état naturel dans lequel, on prend conscience de l’inconscient pour le manipuler par la suite. On connait trois principes d’hypnose qui se différencient les uns des autres en fonction de leur utilisation médicale. On distingue l’hypnosédation, l’hypnothérapie et l’hypnoanalgésie.

L’hypnothérapie s’utilise par les psychologues. Plus concrètement, cette forme d’hypnose permet au patient de remplacer ses idées nuisibles par des idées positives. Ainsi, on utilise l’hypnothérapie pour la confiance en soi. L’hypnosédation est utilisée pour garder un patient en éveil, généralement au cours d’une opération. L’hypnoanalgésie permet de lutter contre la douleur. Elle aide des patients à se dissocier de leur douleur.

Le manque de confiance et d’estime de soi : quels symptômes ?

La confiance et l’estime de soi sont deux notions assez liées. La première est induite par la seconde. En réalité, la confiance en soi désigne le fait de croire en ses potentialités et capacités. Il s’agit d’un état d’esprit qui permet de positiver et d’avoir foi en soi.

L’estime de soi renvoie à la croyance en ses propres valeurs. Pour avoir confiance en soi, il faut agir et réaliser. Or, il n’est possible de réaliser que lorsqu’on croit en ses propres valeurs. Il est assez clair que le manque de confiance et d’estime en soi crée de réels handicaps.

Symptômes du manque de confiance et d’estime en soi

Il est possible d’identifier ou de reconnaître une personne qui manque de confiance en elle par des traits caractéristiques. Les personnes qui souffrent de manque de confiance en elles sont souvent anxieuses. Aussi, elles ont des phobies. La phobie est une aversion impossible à contrôler envers un objet, une situation ou toute autre chose.

Ces personnes peuvent avoir la phobie des jambes, des papillons, de l’avion, d’un endroit retreint, etc. Elles sont aussi très timides. Par exemple, on note l’incapacité de parler devant un public, même s’il est extrêmement réduit. Le manque de confiance en soi affecte la vie sociale, professionnelle, et sentimentale.

La procrastination est aussi un symptôme de ce trouble. Les personnes souffrant de manque de confiance en elles ont une grande tendance à tout remettre à demain juste par peur de l’échec. Il existe différents traitements pour réduire le manque de confiance en soi. Essentiellement, on distingue les traitements médicaux et ceux thérapeutiques.

L’apport de l’hypnose dans le développement de la confiance et de l’estime de soi ?

Pour commencer, les moyens de traitement thérapeutiques sont les plus efficaces pour lutter contre le manque de confiance et d’estime en soi. Parmi ces traitements, l’hypnothérapie est la plus utilisée. En effet, avec l’hypnose, il est possible d’augmenter sa confiance en soi. L’hypnose agit de diverses manières sur le patient selon le besoin exprimé. D’après l’hypnothérapeute à Paris Axel Zouaoui, l’hypnose permet de lâcher prise et de plonger dans une relaxation profonde.

L’hypnothérapeute use de certaines techniques pour mettre ces patients dans un état de plénitude et de relaxation. Alors, il induit des changements positifs dans les comportements. L’hypnothérapie se déroule en plusieurs séances au cours desquelles le patient est confronté à sa réalité. Les séances débutent par une prise de contact où l’hypnothérapeute construit un lien entre vous. Ainsi, il arrive à mieux cerner le patient.

Ensuite, c’est la phase d’induction au cours de laquelle le thérapeute propose des environnements susceptibles d’hypnotiser le patient. Une fois ces phases réalisées, il procède à la thérapie proprement dite. Cela consiste à remonter aux causes inconscientes de ce trouble. Ainsi, les profondes croyances qui alimentent ce manque de confiance sont mises à nu. Le thérapeute peut procéder par recadrage afin de modifier les perceptions associées à un souvenir ou à une croyance.

Il débarrasse de l’impact des souvenirs sur vos croyances. Ceci est assez délicat surtout quand les croyances et souvenirs remontent à un passé lointain. Le praticien peut également procéder par régression. Le but ici est de retrouver des souvenirs qui remontent à un passé très lointain. Cela permet de toucher l’élément à l’origine du blocage actuel.

Le but de ces séances est de confronter à ses peurs et à leurs origines dans le but d’apprendre à les surmonter. Avec l’hypnothérapie, vos habitudes sont transformées et votre confiance en vous est renforcée.